samedi 26 mai 2012

Saison 24: Suite et fin



Saison 24 - échec ….. - 
Titre de l’épisode 5 : « Travaux» 

Après avoir visité leur nouveau camping, Jimini Holmes et Ciiindy Watson vont accompagner une équipe du génie loulandais sur le théâtre des opérations afghanes 


 
Une demi-heure plus tard 
Commandant Blondin : « Capitaine TOUCO, Le capitaine Holmes et le Lieutenant Watson vont vous accompagner » 

Capitaine Touco : « Très bien mon commandant !!! » 






 
Jimini Holmes : « Alors Capitaine Touco, où allons-nous ? » 

Capitaine Touco : « Nous nous rendons à une vingtaine de kilomètres pour aménager une zone de passage » 






 
Capitaine Touco : « Nous serons épaulés par 3 chars Abrams comme soutien feu. »






 
Capitaine Touco : « Le reste de nos véhicules sont du génie. Nous avons aussi un soutien aérien au cas où… Nous allons rouler sur cette route secondaire » 






 
une heure plus tard 
Capitaine Touco : « Nous voici arrivés sur zone »






 
Capitaine Touco : « nous allons attendre que les chars se positionnent et nous aurons 6 heures pour réaliser notre œuvre » 






 
Capitaine Touco : « Voilà, les abrams sont en position »






 
Capitaine Touco : « Voilà, le char de rétablissement va creuser »






 
Capitaine Touco : « pour pouvoir agrandir la tranchée »






 
Capitaine Touco : « qui va nous permettre de poser ces tuyaux arrivés sur ce camion d'une entreprise locale »






 
Ciiindy Watson : « et à quoi va servir ce sable que déverse ce camion ? » 

Capitaine Touco : « A servir de soutien aux tubes d'écoulements des eaux usées. » 






 
Capitaine Touco : « Le char de rétablissement va transporter les tubes dans la fosse »  






 
Capitaine Touco : « Et voilà, Un de posé » 






 
Capitaine Touco : « Voilà le deuxième » 






 
Capitaine Touco : « Il les positionne correctement » 






 
Capitaine Touco : « Il les recouvre de terre» 






 
Capitaine Touco : « Puis les camions qui nous ont accompagnés recouvrent de sable » 






 
Capitaine Touco : « Il les recouvre de terre » 






 
Capitaine Touco : « Nous allons avoir besoin de plusieurs rotations de camions » 






 
Capitaine Touco : « Bon, nous sommes dans les temps » 






 
Capitaine Touco : « Quand ils auront fini, le véhicule de rétablissement tassera tout ce sable » 






 
Capitaine Touco : « Voici un camion de la carrière la plus proche » 






 
Jimini Holmes : « Il y a quand même des entreprises afghanes qui vous aident » 






 
Capitaine Touco : « Oui, il est nécessaire de faire marcher l'activité locale, nous n'allons pas rester ici éternellement » 






 
Capitaine Touco : « Voilà, c'est fini, il n'y a plus qu'à tasser » 






 
Capitaine Touco : « et le véhicule de rétablissement finit de recouvrir le sable partout » 






 
Jimini Holmes : « Durant toute l’opération je n’ai pas vu d’afghans vous aider à part l'apport du sable et des tubes !!! » 






 
Capitaine Touco : « Oui, c’est volontaire, nous nous méfions d’eux : tantôt ils sont avec nous, tantôt avec les insurgés » 






 
Ciiindy Watson : « C’est dommage, ils vont vraiment avoir l’impression d’avoir une armée d’occupation !!! » 

Capitaine Touco : « Mais ils le pensent déjà. Certaines forces coalisées sont là depuis 2002…. » 






 
Capitaine Touco : « Allez, on rentre, le travail est terminé » 






 
Jimini Holmes : « Et sur la compagnie Charlie, elle vous aide aussi dans ce genre de missions ? » 






 
Capitaine Touco : « Non, leurs missions sont plus dans le harcèlement des insurgés ou les relations avec les chefs de guerre qui nous garantissent protection et paix dans les zones que nous contrôlons que de la protection de nos réalisations. La plupart d’ailleurs sont des têtes brûlées qui aiment le goût du sang » 






 
Ciiindy Watson : « Pourquoi dites-vous cela ? Ils sont dangereux ? » 






 
Capitaine Touco : « Nous avons très peu de contact avec eux. Nous, tous les soirs, nous sommes dans le camp Alpha Bravo, alors que eux sont très souvent à l’extérieur, en territoire hostile. D’ailleurs actuellement ils sont en pointe de nos lignes, et les chefs de village ne les aiment pas beaucoup » 



Mmmmmh, la compagnie Charlie réputée dangereuse, même par des soldats loulandais, qui sont-ils vraiment ?
 Vous le saurez dans le prochain épisode intitulé « In the road Again » 




Titre de l’épisode 6 : « In the road again» 

Que vont découvrir Jimini et Ciiindy sur la compagnie Charlie, c’est maintenant  



 
Commandant Blandin : « Alors Jimini, cette mission hier ? » 

Jimini Holmes : « Oui, nous avons vu le génie militaire en action » 






 
Commandant Blandin : « Aujourd’hui une de nos unités va améliorer le macadam afghan, accompagnez-la !!!  Mais soyez prudent, cette opération est proche de la population locale » 






 
Capitaine Touco : « Nous allons près d’une ville qui est un axe stratégique pour l’économie afghane, je vous laisse dans ce humvee avec le caporal Licot » 






 
Jimini Holmes : « Enchanté caporal » 

Caporal Licot : « Mes respects mon capitaine » 






 
Jimini Holmes : « Donc nous partons bitumer une route, mais comment se fait-il que nous transportions cette bitumeuse ? » 






 
Caporal Licot : « La crainte du sabotage, c’est un véhicule complexe, et la peur qu’il soit plastiqué fait que nous le ramenons chaque soir dans notre camp » 







 
Caporal Licot : « Les routes afghanes sont très abîmées, les températures extrêmes en été et glaciales en hiver, couplées avec une guerre qui dure depuis si longtemps font que leurs routes sont dans un état catastrophique. » 






 
Caporal Licot : « Ah Nous voilà arrivés » 






 
Caporal Licot : « La police afghane surveille la zone de travaux » 







 
Caporal Licot  : « vous allez voir aujourd’hui que nous allons faire appel à des sociétés locales qui nous amènent le bitume chaud » 






 
Caporal Licot : «  Les afghans travaillent en amont pour préparer l’arrivée de l’enrobage » 







 
Caporal Licot : « Tout dépend de l’avancée de leur travail pour poser le bitume… » 






 
Caporal Licot : « Je vous dépose ici, le capitaine Touco va vous rejoindre, ce sont les chefs du chantier » 






 
Capitaine Touco : « Bonjour, nous allons déployer les engins et commencer tout de suite, OK ? » 






 
Capitaine Touco : « Alors Holmes, vous allez voir que nous utilisons du personnel local à l’inverse d’hier… » 






 
Capitaine Touco : « Nous formons aussi les personnes pour manœuvrer avec la bitumeuse » 






 
Capitaine Touco : « Le temps de descendre tous les engins… » 






 
Capitaine Touco : « Et vous allez découvrir ce petit chantier » 






 






 
Capitaine Touco : « Voici l’enrobage » 






 
Capitaine Touco : « Les ouvriers vont étaler le bitume » 






 
Jimini Holmes : « Eh bien, on ne perd pas de temps » 






 
Capitaine Touco : « Oui, comme hier nous avons 6 heures pour effectuer notre tâche puis rentrer » 






 
Capitaine Touco : « Là ce sont des afghans qui posent des pavés autobloquants » 







 
Capitaine Touco : « Puis ce sable est posé par dessus… » 






 
Capitaine Touco :  « Puis l’enrobage sera posé ensuite » 






 
Capitaine Touco : « Mais là, le travail en amont est proche de l’enrobage » 






 
Capitaine Touco : « D’ailleurs, les voilà déjà… » 






 
Ciiindy Watson : « Je vois que plusieurs de nos hommes sont armés autour des machines » 






 
Capitaine Touco : « Nos hommes font attention qu’il n’y ait personne qui pose des charges explosives » 






 
Capitaine Touco : « Tout est possible malgré notre vigilance » 






 
Capitaine Touco : « Allez on rentre sur Alpha Bravo » 






 
Capitaine Touco : « Aujourd’hui, nous n’avons avancé que de 150 mètres » 






 
Capitaine Touco : « On nettoie la bitumeuse » 






 
Capitaine Touco : « Et on va pouvoir la charger » 






 
Jimini Holmes : « On est dans les temps ? » 






 
Capitaine Touco : « oui, mais ne tardons pas … » 






 
Capitaine Touco : « il ne reste plus que le rouleau compresseur » 






 
Capitaine Touco :  « et on part aussitôt » 






 
Capitaine Touco : « Let’s go boys. Vous retournez dans le véhicule avec le caporal Licot » 






 
Caporal Licot : « Je vous ai entendu parler de la compagnie Charlie hier avec le capitaine Touco. J’ai été dans cette unité 3 jours, mais j’ai demandé ma mutation aussitôt » 






 
Jimini Holmes : « Pourquoi trop dangereux ? » 






 
Caporal Licot : « Oui, mais aussi leurs contacts avec la population, ils sont violents, parlent souvent avec les seigneurs de la guerre et leur chef, le capitaine Sétenza, est quelqu’un d’antipathique » 






 
Caporal Licot : « De plus, j’ai demandé de rentrer en Loulandie car je n’en peux plus de notre action ici » 






 
Jimini Holmes : « Comment cela ? » 






 
Caporal Licot : « Regardez autour de vous, la plupart des cultures sont des champs de pavot » 






 
Ciiindy Watson : « Et on ne les détruit pas ??? » 

Caporal Licot : « Le risque serait de se mettre toute la population à dos. Cette culture rapporte plus que le blé ou que tout autre céréale. Et nous ne pouvons même pas assurer leur sécurité la nuit…. » 






 
Caporal Licot : « Je dois bloquer la circulation … » 






 
Jimini Holmes : « Eh bien, on roule plus vite qu’à l’aller… » 






 
Caporal Licot : « Oui, c’est toujours comme ça … » 






 
Jimini Holmes : « Il faudrait que nous rencontrions des membres actifs de l’unité Charlie, vous savez quand ils reviendront sur Alpha Bravo ??? » 






 
Caporal Licot : « Oui, dans 2 jours après une mission extérieure de 10 jours » 

Ciiindy Watson : « Je repense à ce que vous disiez tout à l’heure, ce pays mérite cependant une chance pour trouver la paix » 






 
Caporal Licot : « Oui, certainement, mais pas comme nous, les occidentaux l’entendons en essayant d’instaurer une démocratie » 






 
Caporal Licot : « Cette population a toujours connu la guerre, que ce soit contre les russes, les talibans, mais aussi tribales bien avant. Leurs valeurs sont l’obéissance et la fidélité à leur chef : Massoud, le lion du Panshir avait réussi à fédérer ces hommes. Mais il fut l’exception qui confirme la règle. Avec le temps on voit que les tribus de chaque zone s’associent aussi bien  avec les forces de la coalition qu’avec les talibans »






 
De retour au camp Alpha Bravo 
Commandant Blandin : « Bon, je vous ai prévu une mission explosive demain » 

Jimini Holmes : « Eh bien j’ai hâte d’être à demain » 



Quelle découverte pour nos héros : l’Afghanistan n’est pas un pays libéré, trop pauvre, trop longtemps en guerre, ce pays, qui est un des plus grands producteurs d’héroïne du monde, n’a pas freiné ses fabrications malgré la présence d’occidentaux qui auraient pu détruire ses cultures, et du même coup se mettre la population et les chefs de guerre à dos …..  


Mais cette saison manquait d’actions, de femmes, d’explosions, de romantisme, de drames. Promis la saison 25 vous en mettra plein les yeux et nous verrons les ramifications de la filière de la Louland Connection…..


 

Fin de la saison 24


Voici les vidéos qui m'ont inspiré pour l'épisode 5: 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire